Lisa Fraipoint: Un atlas de notre cartographie interne: les cartes et les chemins du katonah yoga

Un atlas de notre cartographie interne: les cartes et les chemins du katonah yoga

Depuis des millénaires, les cartes de chakras, de méridiens, de points marma, de l’arbre de vie, des 5 éléments tantriques et encore bien d’autres, ont été utilisées pour représenter et symboliser la cognition incarnée (de notre conscience).

Imaginez ces cartes comme des transparents, des calques, qui peuvent être superposés sans remplacer ou masquer les couches inférieures. Elles coexistent comme différentes façons de raconter nos territoires intérieurs: les formes internes héritées, d’une part, de conventions sociales et, d’autre part, de tout ce qu’on considère comme biologique. Dans une acceptation postmoderne, au plus on superpose ces cartes symboliques, au plus on peut observer de relations entre les différentes couches - leurs similitudes et leurs différences. Cette complexité est générative et nourrissante, elle reflète la complexité infinie de notre univers interne, du cosmos partout autour de nous.

Chaque carte de cognition incarnée est comme l’apprentissage une nouvelle langue. La dernière n’altère pas la connaissance de la première. Au contraire, de nouvelles perspectives, de nouvelles possibilités s’ouvrent à nous. Tentez de trouver les ressemblances et les différences entre chaque langue, entre chaque carte.

Beaucoup de disciplines ésotériques utilisent des cartes et des images pour visualiser ce qui se passe à l’intérieur de nous. Ces cartes et images sont souvent mélangées et imprégnées d’autres langages et systèmes symboliques, comme la numérologie, les divinités, etc.. Ainsi, le Katonah joue avec quelques idées tirées de la médecine chinoise traditionnelles et interagit facilement avec des cartes tirées de tradition ésotériques variées, venant de tous les coins du monde. En lisant beaucoup de cartes différentes vous pourrez, de façon assez littérale, parcourir beaucoup de chemins.

En utilisant les cartes sur vous-même, soyez généreux et patient; les pratiques à portée thérapeutique comme le yoga ne doivent jamais vous rabaisser. Vous reconnaîtrez comment vous arrivez à contourner les obstacles, à surmonter vos pertes et vos deuils, à identifier les techniques que vous avez apprises à maîtriser. Ces cartes sont poétiques, évocatrices et directives à la fois.

Utilisez-les pour voir où vous savez aller - et où vous n’allez pas (peut-être parce que vous ne savez pas comment vous y rendre, ou peut-être parce que vous ne le voulez pas!). Parce que ce sont des cartes, elles vont indiquent la forme (l’état) de votre terrain, à la fois du terrain connu et de la terra incognita. Utilisez-les pour recréer votre capacité à sentir votre corps dans son intégralité.

Certains professeurs utilisent les cartes comme des diagnostics, d’autres comme une interprétations de rêves. Ma suggestion, comme pour tout ce qui a trait à une recherche de savoir ésotérique, est de s'occuper d’abord de soi. Essayez différentes idées, tirez vos propres observations et puis prenez ce que vous avez aimé et laissez tomber le reste. Créez votre propre système d’anatomie ésotérique et superposez-y une des cartes.

Observez quelles sont les corrélations qui apparaissent, comment elles dansent l’une avec l’autre. Creusez, repérez les tensions et les similarités qui apparaissent, les divergences et

les paradoxes. Cette créativité débouchera sur des conversations vivifiantes, de nouvelles affinités curieuses, plutôt que des actions de soumission ou de domination.

Vous êtes le véhicule, mais vous êtes aussi le terrain d’exploration ! Le carré magique: cadrer l’espace

Connu sous le nom de lo shu, cette ancienne carte mathématique chinoise est l’une des contributions les plus formidables de Nevine à l’organisation de l’existence incarnée.
Le carré magique, en 2D, est comme une grille de 3 lignes et 3 colonnes, à l’image de celle que l’on utilise pour jouer à OXO. En 3D, le carré devient un cube magique. En 4 dimensions, le cube devient une forme dynamique dans l’espace, un organisme, un corps. On utilise cette carte pour localiser spatialement nos efforts afin d’arriver à développer une compréhension de ce que l’on fait déjà, et où. Chacuns des 9 cases de ce carré peut être localisée sur le corps. De cette façon; il est possible de se réorienter et de se réorganiser dans l’espace.

Si on devait couper nos corps en deux, on ne trouverait ni carré magique, ni chakras. Mais l’on ne trouverait pas non plus la suprématie blanche (le patriarcat) ou le paysage politique agressif dans lequel nous vivons, or ce n’est pas pour ça qu’ils n’ont pas d’impact: ce qui est invisible est implicite.

Avec le temps, tout finit par se montrer: l’invisible devient visible, l’implicite, explicite.
Voici un exemple pratique et corporel: si vous voulez battre un adversaire dans un match de tennis, regardez à l’intérieur de ses chaussures et vous verrez où il place son poids. Ca vous donnera beaucoup d’informations (quel est son pied dominant, est-ce qu’il penche en avant ou vers l’arrière, est-ce qu’il a tendance à être réservé ou à brûler les étapes).

Quand vous voulez savoir comment une personne fait face, gère, et imagine sa vie, regardez les façons qu’ils ont trouvées pour s’incarner.

Quand vous devenez conscient des endroits où vous n’allez jamais (quand avez vous écrit avec votre main non dominante pour la dernière fois?), un choix s’offre à vous : vous pouvez apprendre une nouvelle technique ou non. Avec le temps, nos forces deviennent nos faiblesses. Il faut regarnir le fauteuil sur lequel on s’assied tout le temps, mais la méridienne plus formelle (moins confortable) et sur laquelle on ne s’assied jamais restera impeccable. Nos faiblesses ne deviennent pas des forces si on ne sait pas les identifier et les entraîner activement.

Ce que vous savez déjà faire, vous le maîtrisez. Vous n’avez pas besoin de cartes pour voyager dans vos chemins quotidiens. Les cartes vous permettent d’affronter l’inconnu: de planifier le nouveau chemin à emprunter, le portail nous permettant d’accéder à un nouveau territoire, à de nouvelles options. Et au plus on a d’options, plus notre gamme est grande, notre territoire vaste; plus on est puissant!